Les compensations destinées aux producteurs laitiers tardent à être versées

Une vache dans le champ.

Des producteurs laitiers sont dans l'incertitude quant aux prochains versements des compensations financières.

Photo : Radio-Canada / John Naïs

Radio-Canada

Ottawa avait promis une enveloppe de près de deux milliards de dollars sur huit ans aux producteurs laitiers, l’an passé.En décembre dernier, environ 5 000 producteurs laitiers québécois ont eu droit à un premier versement de cette aide.C’est le cas de Michel Brien, un producteur laitier à Racine, qui a pu bénéficier de près de 30 000 $ pour son exploitation laitière à la fin de l'année dernière.Les pertes associées à ces ententes-là, c'est à tous les mois que les producteurs les subissent, on devrait avoir une compensation au moins au milieu de l'année, affirme Michel Brien.

Des vaches mangent du foin dans l'étable.

Des producteurs laitiers de l'Estrie demandent des compensations financières.

Photo : Radio-Canada / John Naïs

L'UPA-Estrie salue cette aide qu’Ottawa accorde aux producteurs laitiers pour compenser leurs pertes après l’entrée en vigueur de trois nouveaux accords commerciaux.Son président, François Bourassa, déplore toutefois que le programme à plus long terme ou la façon de faire détaillée n'ait pas été présenté aux producteurs. Il espère que le retour des élus à Ottawa et le discours du Trône leur apportera de bonnes nouvelles.On espère que ça va faire partie des discussions et qu'il y aura des annonces qui vont être faites, précise François Bourassa.

La ministre de l'Agriculture rassure les producteurs

 La ministre fédérale de l’Agriculture, Marie-Claude Bibeau, tient à rassurer les producteurs.Elle assure qu’une aide leur sera versée cette année, sans toutefois donner de date précise.Le montant accordé aux producteurs sera également bonifié dans le futur pour contrer les pertes engendrées par le nouvel accord commercial avec les États-Unis et le Mexique, explique-t-elle.

Je peux vous assurer qu'il va y avoir une deuxième compensation cette année, c'est d'ailleurs l'engagement que la ministre des Finances a pris la semaine dernière lors de sa discussion avec les producteurs de lait du Canada.

Marie-Claude Bibeau, ministre de l'Agriculture

La ministre a d’ailleurs souligné qu’en dépit de ces accords commerciaux, il reviendra aux consommateurs d’encourager la production locale.Il faut chercher la petite vache bleue, elle est de plus en plus visible et soyez fiers de supporter nos producteurs de la région, lance-t-elle aux consommateurs.Les producteurs déplorent toutefois que l’aide d’Ottawa couvre à peine les pertes engendrées par ces accords commerciaux.Certains parlent même de concurrence déloyale, car le lait provenant de l'étranger coûte souvent moins cher et ne respecte pas les mêmes standards que le lait canadien

Avec les informations de John Naïs

COVID-19 : le nombre de cas en temps réel
Coronavirus
Alerte orange : Québec resserre les mesures sanitaires dans trois régions
Santé publique
Lettre empoisonnée : une femme arrêtée à la frontière canado-américaine
Faits divers
35e Gala des prix Gémeaux : District 31 récolte trois prix
Télé
La marmite bout, la maison brûle dans le sport scolaire
Martin Leclerc

Let's block ads! (Why?)