L'Elysée à l'initiative de l'intervention de l'Etat dans le dossier du rachat de Tiffany par LVMH

© Reuters. L'ELYSÉE À L'INITIATIVE DE L'INTERVENTION DE L'ETAT DANS LE DOSSIER DU RACHAT DE TIFFANY PAR LVMH © Reuters. L'ELYSÉE À L'INITIATIVE DE L'INTERVENTION DE L'ETAT DANS LE DOSSIER DU RACHAT DE TIFFANY PAR LVMH

PARIS (Reuters) - Le ministre français des Affaires étrangères a envoyé à LVMH (PA:) une lettre demandant au groupe de luxe français de différer au 6 janvier l'acquisition du joaillier américain Tiffany à la suite d'une requête de l'Elysée, ont déclaré à Reuters deux sources au fait des discussions au sein du gouvernement au sujet de cette lettre.

Le groupe de Bernard Arnault a annoncé le 9 septembre dernier qu'il ne pouvait plus "en l'état" boucler comme prévu avant le 24 novembre l'acquisition de Tiffany pour un montant de 16 milliards de dollars, évoquant notamment une demande du ministère français des Affaires étrangères de différer le mariage "en réaction à la menace de taxes sur les produits français formulée par les Etats-Unis".

La lettre en question a été signée par Jean-Yves Le Drian, selon les documents légaux remis par LVMH et Tiffany dans le cadre d'une procédure judiciaire aux Etats-Unis.

Selon ces deux sources, qui ont requis l'anonymat, l'Elysée a demandé à Jean-Yves Le Drian d'écrire cette lettre.

L'Elysée n'a pas souhaité faire de commentaire. Une porte-parole du Quai d'Orsay a renvoyé les demandes d'information de Reuters à la conseillère presse de Jean-Yves Le Drian, qui n'a pas réagi dans l'immédiat.

LVMH n'a pas réagi directement à cet échange entre l'Elysée et le ministère des Affaires étrangères.

Une porte-parole de LVMH a réaffirmé des déclarations précédentes selon lesquelles le groupe n'avait pas sollicité une telle lettre et a estimé que les informations en ce sens étaient infondées.

(Michel Rose, Gwénaëlle Barzic, Elizabeth Pineau et Sarah White, version française Jean-Michel Bélot, édité par Henri-Pierre André)

Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.

Let's block ads! (Why?)