L'Alberta annonce la construction d'une centrale électrique au gaz naturel

Une centrale électrique au charbon.

L'Alberta a constaté un recul de l'énergie produite à partir du charbon en 2019.

Photo : iStock

L’Alberta annonce la construction de la centrale électrique au gaz naturel Cascade, près d'Edson, à l'est d'Edmonton, qui devrait coûter 1,5 milliard de dollars.

Il s'agit du premier projet soutenu par la Société albertaine d'investissement pour les Autochtones (AIOC), une entreprise d'État créée l'an dernier pour soutenir les investissements autochtones dans l’industrie énergétique.

Six Premières Nations, dont la Nation crie d'Enoch et la Nation sioux des Nakota d'Alexis, ont obtenu l'appui de l'AIOC pour investir 93 millions de dollars dans le projet.

C’est pour aider les Premières Nations à aller vers la prospérité économique [...], avec une place à la table économique, où les décisions sont prises.

Jason Kenney, premier ministre de l'Alberta

Jason Kenney ajoute que les retombées économiques pour les communautés concernées devraient se chiffrer en centaines de millions de dollars dans les 30 prochaines années.

Selon le gouvernement, la centrale, dont la construction devrait être terminée à l'automne 2023, devrait créer près de 600 emplois, dont certains dans les communautés autochtones.

Nous croyons en ce projet. [...] Il va créer des emplois dont nous avons besoin dans la région, affirme Tony Alexis, chef de la Nation sioux des Nakota d'Alexis.

Aujourd’hui, il ne s’agit que d’une centrale électrique, mais cette centrale électrique se transformera en logements, en énergie, en emplois et en programmes sociaux, ajoute le chef de la Nation crie d'Enoch, Billy Morin.

Virage vers le gaz naturel

Le gouvernement albertain estime qu'à terme, la nouvelle centrale électrique, qui aura une capacité de 900 mégawatts, produira près de 8 % des besoins en électricité de la province.

Il ajoute que la nouvelle centrale devrait également permettre de réduire les émissions de gaz à effet de serre de 5 % en Alberta.

Il est important de rappeler que nous avons encore du travail à faire pour réduire les émissions de gaz à effet de serre de l’Alberta [...], mais ce genre de projets fait assurément partie des choses que nous envisagions lorsque nous avons décidé de faire une transition vers l'élimination des centrales au charbon affirme Marlin Schmidt, porte-parole de l’opposition néo-démocrate en matière d'environnement.

Le projet de la centrale électrique est également le travail de divers acteurs, dont l’entreprise Kineticor, OP Trust et Backwoods Energy Services, qui appartient à la Nation sioux des Nakota d’Alexis.

COVID-19 : le nombre de cas en temps réel
Coronavirus
Une douzaine de cas de COVID-19 issus de fêtes étudiantes dans le Kamouraska
Santé publique
Miné par la controverse, UNIS met fin à ses activités au Canada
Politique fédérale
Trump a admis minimiser la menace de la COVID, révèle le journaliste Bob Woodward
Politique américaine
Première éclosion dans une classe-bulle à Québec
Santé publique

Let's block ads! (Why?)