La famille Audet dit non à l'offre d’achat non sollicitée de Cogeco

Le siège social de Cogeco à Trois-Rivières.

Cogeco fait l'objet d'une offre non sollicitée de la part du câblodistributeur américain Altice USA.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Gestion Audem, une entreprise contrôlée par la famille Audet qui détient la majorité des parts de Cogeco et Cogeco Communications, n’a pas l’intention de vendre le câblodistributeur à l’américaine Altice USA.

Le câblodistributeur américain Altice USA a fait une offre publique d'achat de 10,3 milliards de dollars pour Cogeco et Cogeco Communications dans le cadre d'un plan qui lui permettrait d’acquérir Atlantic Broadband – les actifs américains de Cogeco – pour 4,8 milliards et de vendre les actifs canadiens des sociétés montréalaises à Rogers Communications.

Les conseils d'administration de Cogeco et Cogeco Communications doivent étudier l’offre d’achat non sollicitée, mais sans l’appui de la famille Audet, actionnaire de contrôle, la transaction ne risque pas de se concrétiser.

La famille Audet se voyait proposer 800 millions de dollars pour sa participation dans Cogeco et Cogeco Communications.

Altice USA offrait 106,53 $ pour chaque action de Cogeco et 134,22 $ pour chaque titre de Cogeco Communications. Cela représente une prime d'environ 30 % par rapport au cours moyen pondéré de chaque action à la Bourse de Toronto au cours du dernier mois.

Altice USA compte plus de 4,9 millions de clients résidentiels et commerciaux dans 21 États sous ses marques Optimum et Suddenlink.

Avec les informations de La Presse canadienne
COVID-19 : le nombre de cas en temps réel
Coronavirus
La famille Audet dit non à l'offre d’achat non sollicitée de Cogeco
Télécommunications
Berlin dit avoir la preuve que Navalny a été empoisonné au Novitchok
Europe
85 cas cette semaine : Québec devenue un des principaux foyers de contagion
Coronavirus
« Il ne sait même pas envoyer un courriel » : les nouveaux chômeurs confrontés à des défis
Emploi

Let's block ads! (Why?)