La centrale nucléaire Gentilly-2 à la dernière étape avant sa mise en dormance

Entrée de la centrale nucléaire Gentilly-2 en été.

D'ici quelques mois, il ne restera plus qu'une quinzaine d'employés sur le site de la centrale nucléaire Gentilly-2 à Bécancour.

Photo : Radio-Canada / Yoann Dénécé

Radio-Canada

La COVID-19 a un peu retardé les travaux, mais la centrale Gentilly-2 entrera comme prévu dans les prochains mois dans sa phase de stockage sous surveillance pour une période de 36 ans.

Un employé d'Hydro-Québec tient un exemple de grappe de combustible dans ses mains.

En 2020, entre 4500 et 6000 grappes de combustible semblable à celle-ci devaient être entreposées dans des structures de stockage en béton.

Photo : Radio-Canada / Yoann Dénécé

Les employés encore sur le site en sont à placer les dernières grappes de combustible dans les deux derniers compartiments de stockage en béton.

Le directeur des opérations, Donald Olivier, estime que les 600 grappes restantes seront entreposées dans les prochains jours.

En tout, ce sont 130 000 grappes qui auront été sécurisées dans un total de 11 compartiments de stockage.

Ces derniers resteront sur le site de l’ex-centrale jusqu’en 2048. Ils seront par la suite conduits sur un site sécurisé en Ontario, choisi par Hydro-Québec.

Du combustible dans la piscine.

Les piscines de refroidissement de la centrale seront vidées de leur eau dans la prochaine année.

Photo : Radio-Canada

Les piscines de refroidissement de la centrale seront par la suite vidées. Des travaux techniques seront également effectués d'ici la mi-2021.

Une fois ces opérations terminées, la centrale nucléaire, qui comptait 736 employés à sa fermeture en 2012, ne comptera plus qu’une quinzaine de travailleurs.

Façade d'une partie de la centrale nucléaire Gentilly-2, derrière laquelle on voit une partie du bâtiment du réacteur.

Les opérations de mise en dormance du réacteur de la centrale nucléaire Gentilly-2 à Bécancour ont commencé en 2015.

Photo : Radio-Canada / Yoann Dénécé

Ces derniers employés assureront la surveillance environnementale et radiologique sur le site de la centrale, qui aura été opérationnelle pendant 29 ans, mais qui nécessitera 50 ans pour être complètement démantelée.

La fermeture de la centrale nucléaire Gentilly-2 a été annoncée par Québec en septembre 2012. Elle a cessé de produire de l'électricité quelques mois plus tard.

La centrale nucléaire Gentilly-2 était la seule centrale nucléaire au Québec.

Avec les informations d’Amélie Desmarais.

COVID-19 : le nombre de cas en temps réel
Coronavirus
Affaire Carpentier : enquête sur des travailleurs de la santé « trop curieux »
Établissement de santé
COVID-19 : deux bars de danseuses de Québec pris en défaut
Faits divers
Un ex-député fait face à de multiples accusations
Crimes et délits
Notifications : prière de me déranger
Téléphones intelligents

Let's block ads! (Why?)