EUR/CHF : L’euro reprend de la hauteur face au franc suisse

Points-clés de l’article sur l’EUR/CHF :

  • Les signaux haussiers de l’EUR/CHF s’accumulent
  • L’EUR/CHF attend la BCE

Les signaux haussiers de l’EUR/CHF s’accumulent

Après plusieurs semaines de consolidation, l’EUR/CHF (euro/franc suisse) semble vouloir affirmer son changement de tendance de fond. En effet, après plusieurs semaines de consolidation entre 1,0715 et 1,0850, l’EUR/CHF tente de s’extirper par le haut de son range dans lequel il consolide depuis mi-juillet.

Techniquement, une sortie par le haut de ce range serait un important signal haussier puisqu’il ferait suite au récent franchissement de l’oblique baissière de long terme (en place depuis 2018) qui caractérisait la tendance baissière de fond, mais également de la sortie par le haut du triangle symétrique dans lequel le taux de change oscillait depuis le début de l’été.

En fait, cette sortie par le haut du range serait un troisième signal technique haussier. Si l’EUR/CHF sort bel et bien de son range, la prochaine résistance à surveiller serait le plus haut de juin à 1,0915

Graphique journalier de l’EUR/CHF réalisé sur TradingView :

EUR/CHF : L’euro reprend de la hauteur face au franc suisse

L’EUR/CHF attend la BCE

Fondamentalement, cette surperformance de l’euro face au franc s’explique par un regain de confiance dans l’Union européenne et la zone euro suite à l’accord des 27 d’un plan de relance commun qui marque un pas en avant vers une harmonisation de la dette en Europe et réduit ainsi les risques perçus par les investisseurs de dislocation de l’union.

L’EUR/CHF profite également du regain d’optimisme des investisseurs dans l’économie mondiale, puisque la zone euro possède un important excédant commercial (en grande partie grâce à l’Allemagne). En théorie, si l’économie mondiale s’améliore, les exportations européennes devraient augmenter (et donc la production, l’emploi, etc.).

Le prochain catalyseur à surveiller sera le communiqué et le discours de la BCE à l’issue de sa réunion sur la politique monétaire. La BCE devrait maintenir sa politique monétaire inchangée en septembre, mais la présidente de l’institution Christine Lagarde pourrait éventuellement donner quelques commentaires dovish pour faire pression sur le cours de l’euro qui s’est fortement apprécié face au dollar ces derniers mois.

Le rendez-vous de la BCE jeudi pourrait donc donner du fil à retordre à la hausse de l’EUR/CHF, mais les perspectives restent techniquement haussières tant que le taux de change ne se replie pas en dessous de l’oblique haussière de son ancien triangle symétrique.

Découvrez nos prévisions de long terme des autres marchés dans nos guides prévisionnels.

POURSUIVRE VOTRE LECTURE

Let's block ads! (Why?)