Bataille judiciaire en vue entre Lagardère et ses actionnaires Vivendi et Amber

© Reuters. VIVENDI ET AMBER VONT DEMANDER À LA JUSTICE UNE AG DE LAGARDÈRE © Reuters. VIVENDI ET AMBER VONT DEMANDER À LA JUSTICE UNE AG DE LAGARDÈRE

PARIS (Reuters) - Une bataille judiciaire se profile entre Lagardère et ses deux principaux actionnaires, le groupe Vivendi (PA:) et le fonds activiste Amber, ces derniers ayant annoncé mardi qu'ils allaient saisir la justice dans le but d'obtenir la convocation d'une assemblée générale, refusée par le groupe la veille.

"Le Conseil de surveillance et la gérance de Lagardère ayant refusé les propositions respectives d’Amber Capital et de Vivendi, ces derniers vont saisir le Tribunal de Commerce de Paris", a déclaré le groupe dirigé par Vincent Bolloré dans un bref communiqué.

Lundi soir, Lagardère a rejeté la demande de convocation d'une AG exceptionnelle d’Amber Capital et de Vivendi, jugeant que les conditions juridiques n'étaient pas réunies, tout en se disant prêt à ouvrir "un dialogue actionnarial constructif et apaisé".

Ce nouvel épisode marque une intensification de la bataille d'influence que mènent Vivendi et Amber face à Arnaud Lagardère, le gérant en commandite du groupe d'édition et de distribution spécialisé.

Le fonds d'investissement, qui critique depuis plusieurs années la gestion de Lagardère, a noué le mois dernier un pacte d'actionnaires avec Vivendi en demandant quatre sièges au conseil de surveillance.

Vivendi et Amber détiennent respectivement 23,5% et 20% du capital de Lagardère.

Arnaud Lagardère peut toutefois compter sur le soutien d'un poids lourd du monde des affaires, le PDG du géant du luxe LVMH (PA:), Bernard Arnault, qui devrait concrétiser début septembre sa prise de participation de près de 27% dans Lagardère Capital & Management (LCM), la société holding d'Arnaud Lagardère.

Mi-août, Lagardère a annoncé la mise en oeuvre d'une nouvelle "feuille de route stratégique" et prolongé de quatre ans le mandat de gérant en commandite d'Arnaud Lagardère, lors d'une réunion du conseil d'administration dont ni Vivendi ni Amber n'étaient au courant selon des personnes proches du dossier.

Les deux actionnaires avaient dans la foulée demandé la convocation d'une assemblée générale exceptionnelle afin de procéder à une recomposition partielle du conseil de surveillance.

A la Bourse de Paris, l'action Lagardère recule de 0,72% à 16,5 euros dans les tout premiers échanges tandis que le titre Vivendi avance de 0,54% à 23,93 euros.

(Marc Angrand et Blandine Hénault)

Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.

Let's block ads! (Why?)