Australie: Facebook menace d'interdire le partage d'articles de presse

© Reuters. AUSTRALIE: FACEBOOK MENACE D'INTERDIRE LE PARTAGE D'ARTICLES DE PRESSE © Reuters. AUSTRALIE: FACEBOOK MENACE D'INTERDIRE LE PARTAGE D'ARTICLES DE PRESSE

SYDNEY (Reuters) - Facebook (NASDAQ:) a fait savoir mardi qu'il bloquera le partage d'informations de presse en Australie si un projet de loi destiné à contraindre le réseau social à rémunérer les groupes de presse locaux pour la mise en avant de leurs contenus venait à être promulgué, exacerbant les tensions avec le gouvernement.

Dans le cadre d'une réforme de la règlementation sur le numérique, l'Australie doit devenir cette année le premier pays au monde à demander à Facebook mais aussi à Google (NASDAQ:) de payer pour les informations provenant de groupes de presse, via un système inspiré de la redevance.

L'annonce de Facebook éloigne encore davantage la perspective d'un accord avec le gouvernement australien sur un "code de conduite" des géants du numérique voulu par Canberra.

"En considérant que le projet de code devienne une loi, nous allons à regret arrêter d'autoriser les éditeurs et les gens en Australie à partager des nouvelles locales et internationales sur Facebook et Instagram", a dit le directeur de Facebook pour l'Australie, Will Easton, dans une publication sur un blog.

"Ce n'est pas notre premier choix - c'est notre dernier. Mais c'est le seul moyen de se protéger contre une issue qui défie la logique et va nuire, non pas aider, à la vitalité à long-terme du secteur australien de l'information et des médias", a-t-il ajouté.

Réagissant à cette annonce, le secrétaire au Trésor a déclaré que la proposition de loi était dans l'intérêt national, faisait suite à dix-huit mois de consultation publique et découlerait sur une industrie de la presse locale plus viable.

"Nous ne répondons pas à la coercition ni aux lourdes menaces, d'où qu'elles viennent", a dit Josh Frydenberg dans un courriel transmis à Reuters suite à une demande de commentaire.

(Byron Kaye, Jonathan Barrett, Colin Packham et Bhargav Acharya; version française Jean Terzian)

Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.

Let's block ads! (Why?)