Top 5 des événements clés à retenir pour bien aborder la séance US ce vendredi

Par Geoffrey Smith

Investing.com -- Les craintes d'une deuxième vague de Covid-19 en Europe se sont répandues alors que le Royaume-Uni impose une quarantaine aux voyageurs en provenance de France et de Hollande. Les troubles en Biélorussie et les craintes d'une éventuelle intervention russe ajoutent aux nerfs et font chuter les marchés européens et pèsent également sur les contrats à terme américains. Les ventes au détail de juillet devraient confirmer l'aplatissement de la reprise économique. L'éditeur de Fortnite poursuit Apple (NASDAQ:) et Google après qu'ils aient abandonné le jeu dans leurs magasins d'applications afin de défendre leurs commissions de vente. Le Sénat est parti en vacances plutôt que d'attendre que la Chambre et l'administration se mettent d'accord sur un plan de relance. Voici ce que vous devez savoir sur les marchés financiers le vendredi 14 août.

1. Les marchés européens s'effondrent face aux craintes du Covid et l'agitation en Biélorussie

Les marchés boursiers européens ont fortement chuté après que le Royaume-Uni ait imposé une quarantaine de deux semaines aux personnes arrivant de France et des Pays-Bas, en réponse à la récente augmentation brutale du taux de nouvelles infections au coronavirus dans ces pays.

L'annonce de cette quarantaine a éclipsé un nouvel assouplissement des restrictions imposées aux entreprises britanniques.

Une vague de grèves en Biélorussie, en protestation contre le prétendu truquage de l'élection présidentielle du week-end dernier par le président sortant Alexandre Loukachenko, est venue s'ajouter à la nervosité. Son adversaire, Svetlana Tikhanovskaya, a été contrainte à l'exil en début de semaine par les services de sécurité du pays. Les ministres des affaires étrangères de l'UE se réuniront vendredi pour discuter de cette question, conscients du risque d'intervention russe.

À 13h15, l'indice était en baisse de 1,6%, également touché par des chiffres montrant que le PIB de la zone euro a chuté de 12,1% au deuxième trimestre. Le marché boursier le plus touché a été celui de la Pologne, qui ne fait pas partie de la zone euro et qui est limitrophe du Bélarus à l'ouest.

2. Les données sur les ventes au détail sont attendues alors que le Sénat part en vacances

La reprise économique américaine est-elle intacte ou non ? Après de nombreux débats sur la question de savoir si les données sur les demandes d'allocations chômage de jeudi ont donné une image trop flatteuse du marché du travail, les États-Unis devraient publier les données sur les ventes au détail pour le mois de juillet à 14h30.

Il est peu probable que les chiffres montrent beaucoup de signes d'affaiblissement du sentiment des consommateurs avant l'expiration des allocations de chômage améliorées à la fin du mois, car la date limite de l'échantillon est tombée avant que l'impasse au Congrès sur le quatrième plan de relance ne devienne un point de discussion majeur.

Malgré cela, les ventes ne devraient avoir augmenté que de 1,9% par rapport à juin, ce qui correspond à un schéma visible partout dans les données récentes qui montrent que le rebond de l'activité s'est stabilisé.

Les données chinoises ont montré que la production industrielle n'a pas répondu aux attentes pour la première fois depuis la levée des confinements, tandis que les ventes au détail sont restées inférieures aux niveaux de l'année dernière.

3. Les marchés US devraient ouvrir à la baisse

Les marchés boursiers américains devraient ouvrir à la baisse avant la publication des ventes au détail, frappés non seulement par les nouvelles en provenance d'Europe, mais aussi par la poursuite de la lutte acharnée entre les démocrates et les républicains de la Chambre des représentants au Sénat et l'administration.

Le Sénat a ajourné ses travaux pour les vacances d'été jeudi, après que les négociateurs n'aient fait aucun progrès pour combler le fossé entre les propositions respectives sur ce qu'il faut inclure (ou non) dans la prochaine série de mesures d'aide économique. Le leader du Sénat, Mitch McConnell, a déclaré que la chambre pourrait être rappelée pour un vote si nécessaire.

A 13h15, le contrat était en baisse de 0,5%, tandis que le contrat S&P 500 était en baisse de 0,3% et le contrat {{8874|futures 100}} de 0,1%.

4. L'éditeur de Fortnite s'attaque au Big Tech

Epic Games, l'éditeur du jeu vidéo à succès Fortnite, a poursuivi Google et Apple après que les deux géants technologiques aient enlevé le jeu de leurs magasins d'applications afin de défendre leurs commissions élevées pour les achats dans le jeu.

Epic avait essayé de mettre en place une nouvelle façon de faire des achats dans les applications pour éviter de payer des commissions élevées aux deux sociétés (le Wall Street Journal a rapporté que ces commissions étaient de 30%).

Cette initiative s'inscrit dans un contexte de surveillance accrue des politiques des géants de la technologie en matière de contrôle de leurs systèmes d'exploitation. L'UE, qui a déjà infligé une amende à Alphabet (NASDAQ:) pour avoir abusé de son contrôle du système Android afin d'évincer des applications tierces, a ouvert une enquête antitrust sur un possible abus de l'App Store de l'iPhone par Apple en juin.

5. Chute du prix du pétrole suite aux nouvelles de quarantaine au Royaume-Uni

Le prix du pétrole brut a chuté, les derniers développements de Covid-19 en Europe indiquant un nouveau coup dur à la demande.

À 12h15, les contrats à terme sur lr avaient baissé de 0,5% à 42,02$ le baril, tandis que le benchmark international avait baissé de 0,4% à 44,77$ le baril.

La France est la première destination touristique du monde, et les nouvelles restrictions britanniques ont provoqué une forte baisse des actions des compagnies aériennes européennes vendredi.

Let's block ads! (Why?)