TikTok banni aux États-Unis : le début d’une nouvelle ère des réseaux sociaux ?

Le président Donald Trump a signé un décret interdisant aux entreprises américaines de réaliser des transactions avec Tencent et Bytedance. Cette interdiction fait suite à un long débat sur l’extraction de données à partir d’applications comme WeChat et TikTok.

Suite à la signature du décret, les actions de Tencent ont chuté de 5%. Les entreprises américaines auront en fait 45 jours pour cesser de traiter avec ces sociétés. Cette interdiction a suscité un débat mondial sur les limites de la sécurité nationale. Est-ce une occasion pour les plateformes de réseaux sociaux décentralisées de s’affirmer ?

Donald Trump a signé un décret présidentiel afin d’interdire TikTok dans 45 jours.

Il a également signé un décret d’interdiction similaire pour WeChat.

La chute du yuan et du Tencent

L’annonce a eu une répercussion immédiate sur les marchés. Tencent, l’un des géants technologiques chinois, a temporairement perdu jusqu’à 11% vendredi dernier, avant de réduire ses pertes pour clôturer à environ 5 % pour la journée.

tencent share price beincrypto tony torotencent share price beincrypto tony toro

Tencent Holdings Ltd falls following Trump’s ban | Source: Google

La nouvelle a non seulement affecté le cours de l’action Tencent, mais elle a également eu un certain impact sur le marché des devises. Le yuan chinois a chuté par rapport au dollar américain, bien qu’il soit difficile d’évaluer dans quelle mesure cette baisse est due à l’interdiction.

yuan against us dollar beincrypto tony toroyuan against us dollar beincrypto tony toro

Dollar américain versus yuan chinois. | Source: Xe

Afin de protéger ses activités étasuniennes, Bytedance envisage de vendre la division américaine de TikTok à des investisseurs du pays.

De même, Microsoft a rapidement fait part de son intention de racheter les activités de TikTok aux États-Unis, au Canada, en Australie et en Nouvelle-Zélande

Trump en conflit avec la Chine

Donald Trump a accusé la Chine de plusieurs maux, allant du vol d’emplois américains à la concurrence déloyale. Le président américain est bien connu pour sa dureté à l’égard du géant asiatique.

Le dernier chapitre de la guerre commerciale entre les deux superpuissances s’intensifie maintenant sous forme numérique. Le président Trump a écrit une lettre au Congrès, y expliquant que l’exploitation intensive de données par TikTok est une menace pour la sécurité nationale américaine.

trump lettter banning tiktok beincrypto tony torotrump lettter banning tiktok beincrypto tony toro

La lettre imposera une interdiction des transactions impliquant le propriétaire de TikTok, Bytedance, et le propriétaire de WeChat, Tencent. Au bout de 45 jours, les entreprises américaines devront cesser leurs transactions avec ces derniers sous peine de sanctions.

En ce qui concerne WeChat, on y lit le passage suivant :

Cette collecte de données risque de permettre au Parti communiste chinois d’accéder aux informations personnelles et exclusives des américains. Cela pourrait permettre à la Chine de localiser les employés et les entrepreneurs fédéraux, de constituer des dossiers d’informations personnelles à des fins de chantage et de mener des activités d’espionnage d’entreprise.

Cette décision vient quelques jours après l’interdiction par le gouvernement indien de 59 applications mobiles chinoises, dont TikTok et WeChat. L’Inde est le plus grand marché de TikTok, avec plus de 650 millions de téléchargements. Une éventuelle acquisition de Microsoft pourrait toutefois contribuer à restaurer la confiance dans la marque.

Les raisons invoquées pour cette décision du gouvernement indien sont similaires à celles de Trump. On y retrouve ainsi des plaintes concernant des données d’utilisateurs envoyées en dehors des serveurs indiens, et un manque de transparence. Beaucoup affirment également que l’interdiction affectera l’écosystème indien des start-ups numériques.

La face obscure de TikTok

TikTok est l’une des applications de partage de vidéos les plus populaires de la planète. L’application permet à ses utilisateurs de partager de courtes vidéos, généralement avec un fond musical. L’une des raisons de son énorme succès est sa plateforme centrée sur le contenu, ce qui signifie que les vidéos peuvent faire le buzz même si l’utilisateur n’a pas une grande base d’abonnés.

TikTok utilise des composants d’intelligence artificielle dans son algorithme afin de diffuser son contenu. L’application suit tous les aspects de la consommation de contenu afin de montrer de nouvelles vidéos. Cela semble correct en théorie, car les utilisateurs obtiennent davantage de ce qui les intéresse sans avoir à le chercher.

Analyse de TikTok en cours. Il est temps d’arrêter ce cirque et de placer les faits au centre du débat.

Cela dit, toutes ces fonctions ne viennent pas sans un coût. En coulisses, TikTok recueille beaucoup de données. Au cours des derniers mois, des développeurs et des ingénieurs du monde entier ont fait part de leurs préoccupations concernant l’exploration des données de TikTok. Il existe d’ailleurs tout un sous-droit consacré purement à la rétro-ingénierie de l’application.

Étant donné qu’il s’agit d’une simple application de partage de vidéos, les utilisateurs affirment que TikTok demande beaucoup trop de permissions, comme par exemple l’accès au clipboard de l’appareil.

Jeremy Burge, responsable “emoji” chez Emojipedia, a publié une vidéo dans laquelle il suit la fréquence à laquelle TikTok vérifie ce qu’il tape sur son clavier.

Ok, donc TikTok utilise le contenu de mon clipboard toutes les 1 à 4 touches. iOS 14 me rapporte tout avec le nouvel avertissement d’action “coller”.

TikTok recueille également des informations sur l’appareil lui-même, comme l’utilisation de la mémoire, comme l’explique Bangorlol sur Reddit :

TikTok est un service de collecte de données qui se présente sous la forme d’un réseau social. S’il existe une API pour obtenir des informations sur vous, vos contacts ou votre appareil, ils l’utiliseront.

Plus inquiétant encore est le fait que TikTok collecte des données à partir d’autres applications installées sur le téléphone, même celles ayant déjà été supprimées. Il crypte également ses demandes d’analyse, de sorte que les utilisateurs ne peuvent pas savoir quelles données TikTok exploite réellement.

Le cas des réseaux sociaux décentralisés

Il est difficile de prédire les prochains développements de cette histoire. La société évolue vers un monde multipolaire où les meilleurs logiciels ne sont pas seulement produits par des startups américaines.

Les entreprises américaines comme Facebook ont déjà eu leur part de problèmes concernant la vie privée des utilisateurs et la sécurité nationale. Cela dit, de nombreux gouvernements se méfient de la remise de leurs données publiques à la Chine.

L’instauration d’une technologie de blockchain, de dispositifs de cryptage des données et de réseaux sociaux et d’applications décentralisés pourrait être un moyen de protéger les droits des utilisateurs.

L’exemple décentralisé le plus célèbre est peut-être celui de Mastodon, avec plus de 5 millions d’utilisateurs. Minds.com, surnommé “l’anti-Facebook qui vous paie pour votre temps”, tente une approche similaire, en payant ses utilisateurs afin de créer du contenu.

Les réseaux sociaux décentralisés et les applications comportent bien sûr leurs propres défis, comme l’organisation d’une modération efficace. Il peut également être plus difficile d’agir rapidement lorsque des problèmes majeurs surgissent ou qu’une partie de la communauté décide de créer une fork et suivre sa propre voie.

Quoi qu’il en soit, dès que des options plus respectueuses de la vie privée seront disponibles, des millions d’utilisateurs du monde entier pourraient être prêts à sauter le pas et à rejoindre la révolution des réseaux décentralisés. Lorsque cela se produira, il est peu probable que Trump, l’Inde ou même la Chine puissent les arrêter.

Vous souhaitez vous joindre à la communauté BeInCrypto?
Rejoignez gratuitement notre groupe Telegram pour des nouvelles exclusives, des conseils de trading et une foule d’interactions avec d’autres passionnés de cryptomonnaies.

Let's block ads! (Why?)