Possible grève mardi pour 1300 services de garde à Québec

Des manifestantes en arrière-plan et des enfants en avant.

Les responsables de service de garde en milieu familial de chaque région débraieront à tour de rôle jusqu'au 18 septembre.

Photo : Radio-Canada / Shanelle Guérin

Près de 1 300 services de garde en milieu familial de Chaudière-Appalaches et de la Capitale-Nationale demeureront fermés mardi, dans le cadre d'une grève tournante de trois semaines.

La Fédération des intervenants en petite enfance du Québec réclame de meilleurs salaires.

Actuellement, nos responsables gagnent 12,42 $ de l'heure. La dernière offre qu'on a eue au printemps, le ministre de la Famille nous octroyait 12,48 $ de l'heure. Pour nous, c'est inacceptable.

Valérie Grenon, présidente de la FIPEQ

Devant l'impossibilité d'en arriver à une entente, la Fédération et ses 10 000 membres reprennent donc les moyens de pression inités au printemps. Les membres disent être convaincus qu'ils méritent amplement ce que les éducatrices en CPE méritent au premier échelon, qui est 16,75 $, selon la présidente de la FIPEQ, Valérie Grenon.

Le ministère de son côté rappelle que ce n'est pas un salaire à l'heure qu'il verse, mais bien une subvention qui tient compte du fait qu'elles travaillent depuis leur domicile, qui tient compte de leurs dépenses inhérentes et du nombre d'heures réalisées. Il estime donc être équitable, compte tenu de ces conditions.

La grève tournante aura lieu successivement dans les 14 régions où la Fédération est présente. Le débrayage commencera mardi dans les régions de la Capitale-Nationale et de Chaudière-Appalaches.

Elle doit prendre fin le 18 septembre. Si aucune entente n'est conclue d'ici là, la FIPEQ promet de déclencher une grève générale illimitée le 21.

Un an de revendications

La FIPEQ et ses membres revendiquent depuis plus d'un an une meilleure rémunération.

Un mandat de grève a été voté le 8 mars dernier... seulement cinq jours avant le confinement forcé de la province.

Les négociations entre le gouvernement et les responsables de services de garde en milieu familial sont au point mort, selon Valérie Grenon.

Une rencontre a toutefois été prévue demain, à la veille du déclenchement de la grève.

Avec les informations de Pierre-Alexandre Bolduc et La Presse canadienne

COVID-19 : le nombre de cas en temps réel
Coronavirus
L’administration Trump a un œil sur le homard canadien
Industrie des pêches
Jason Kenney veut ériger la statue de John A. Macdonald déboulonnée à Montréal en Alberta
Politique provinciale
17 cas de COVID au bar Kirouac dans Saint-Sauveur
Santé publique
120 nouveaux cas de COVID-19 au Québec
Santé publique

Let's block ads! (Why?)