Ottawa octroie 5 M$ pour permettre la traçabilité de l’aluminium canadien

La ministre Mélanie Jolie parle au micro.

La ministre Mélanie Jolie s'adresse aux médias lors de la conférence de presse.

Photo : Radio-Canada

Le gouvernement fédéral investit 5 millions de dollars pour permettre d’améliorer la traçabilité de l’aluminium fabriqué au pays.

Le montant est accordé à l’Association de l’aluminium du Canada. L’organisme octroiera un contrat à Optel, une entreprise de la région de Québec, pour mettre en place la technologie.

Optel a déjà développé cette façon de faire dans le domaine pharmaceutique. À la demande de l’Association, la technologie a été transposée au secteur de l’aluminium. Deux projets pilotes concluants ont permis de constater son efficacité.

La démarche a été amorcée il y a deux ans, soit depuis la dernière guerre tarifaire avec les États-Unis.

On s’est activé à chercher des éléments de solution qui mèneraient éventuellement à pouvoir démontrer hors de tout doute la provenance du métal qui quitte le Canada après y avoir été coulé  pour traverser la frontière, de façon à le différencier de tout autre métal d’autres provenances, explique le président de l’Association de l’aluminium du Canada, Jean Simard.

C’est un très grand jour et ça ouvre des potentiels de valorisation de notre métal pour l’avenir qui n’existait pas auparavant.

Jean Simard, président, Association de l'aluminium du Canada
Mélanie Joly et Jean Simard en conférence de presse.

La ministre Mélanie Joly était accompagnée par Jean Simard de l'Association de l'aluminium du Canada.

Photo : Radio-Canada / Louis Martineau

Présente à Saguenay avec M. Simard pour cette annonce, la ministre du Développement économique, Mélanie Joly, a indiqué que cette technologie allait permettre aux producteurs canadiens d’être plus compétitifs et d’avoir un meilleur accès au marché américain.

Je sais qu’il y a encore beaucoup à faire, mais aujourd’hui ce sont de bonnes nouvelles [...]. C’est un pas de plus dans la bonne direction.

Mélanie Joly, ministre du Développement économique

Jean Simard maintient que le système sera implanté dans toutes les usines canadiennes d’aluminium d’ici octobre. Il sera peaufiné dans les années à venir.

Plus de détails à venir

COVID-19 : le nombre de cas en temps réel
Coronavirus
Alerte Amber : la fillette disparue retrouvée
Enlèvement
COVID-19 : 64 nouveaux cas de contamination au Québec
Santé publique
Facebook supprime une vidéo conspirationniste avant même sa diffusion
Jeff Yates
Fausses nouvelles
Des milliers de pages pour éclairer la controverse UNIS
Politique fédérale

Let's block ads! (Why?)