L'industrie de la rénovation en plein essor durant la pandémie

Un homme peint un mur.

Des entrepreneurs professionnels aux bricoleurs, la pandémie a entraîné un boom des rénovations domiciliaires.

Photo : CBC/Oliver Walters

Radio-Canada

Selon des entrepreneurs, une partie de l’argent économisé par certains Torontois grâce au télétravail ou à des vacances annulées en ces temps de pandémie sert à financer des des rénovations.

En plus de savoir retaper des salles de bain et des sous-sols, Kirk Daly a dû apprendre à jongler avec le téléphone et les rendez-vous. Nous avons eu un tel afflux d’appels et de courriels concernant des choses à faire dans les maisons, s’est-il exclamé, ajoutant qu’il a déjà trois contrats en projet et de nombreux propriétaires intéressés.

Un homme pose dans la rue.

Kirk Daly de Daly Renovations dit qu'il a eu une vague d'appels depuis la pandémie. Les propriétaires investissent dans l'endroit où ils passent la plupart de leur temps, dit-il.

Photo : CBC/Philip Lee-Shanok

Certains essaient de créer un bureau à domicile. (...) Beaucoup de gens prennent le temps et paient pour rendre leur maison aussi confortable que possible, explique M. Daly.

Hausse des ventes

Les ventes de produits de rénovation et de divertissement de plein air ont beaucoup augmenté. Les magasins ont constaté une présence accrue de bricoleurs.

Malgré la fermeture de l’économie depuis le mois de mars, le Conseil canadien du commerce de détail a vu ce secteur rebondir plus rapidement que d'autres.

On parle d’un chiffre d'affaires d'environ 3,5 G$ au mois de juin. Ce sont les derniers chiffres de Statistiques Canada. Non seulement c’est plus élevé qu'en mai, mais c’est aussi plus élevé qu'en juin de l'année dernière.

Karl Litter, vice-président, Conseil canadien du commerce de détail

La croissance est comparable aux mois d’avant la COVID-19, a déclaré Karl Littler, vice-président principal du Conseil canadien du commerce de détail. Il raconte par ailleurs que la demande a pris par surprise certaines industries comme celle du bois.

L'industrie du bois prise par surprise

Il y a eu des pénuries qui surgissaient périodiquement, explique M. Littler. Par exemple, il y a eu des problèmes pour trouver du bois traité sous pression, il y a eu des problèmes pour obtenir du cèdre, poursuit-il.

Un homme barbu en vidéoconférence.

Karl Littler, vice-président, Conseil canadien du commerce de détail

Photo : Radio-Canada

Si les détaillants s'efforcent de résoudre les problèmes de chaîne d'approvisionnement, les magasins de rénovation, eux, affichent de meilleurs résultats, selon lui.

Lowe's Canada a déclaré que ses ventes avaient augmenté de plus de 20 %, alors que la société mère américaine de Home Depot, qui ne donne pas le détail de ses chiffres canadiens, a vu ses ventes augmenter de 25 %.

Les analystes de marché de la banque RBC ont constaté que la dynamique des ventes en août est sensiblement conforme à celle de juillet et conclut que la reprise des dépenses de rénovation domiciliaire sera vraisemblablement un cycle de longue haleine, qui devrait continuer à profiter au secteur.

De nombreux magasins, comme Canadian Tire, cherchent à embaucher du personnel, de même que Daly Renovations.

Des gens font la file pour rentrer dans un magasin Home Depot.

Des clients attendent en file pour entrer au Home Depot à Gerrard Square, Toronto. La chaîne a signalé une croissance des ventes de 25 % vis-à-vis l'an dernier après la réouverture de ses magasins.

Photo : CBC/Mark Bochsler

Nous cherchons à recruter quelqu'un qui peut gérer un site et être capable de superviser certaines choses pendant que nous nous occupons d'autres projets, car nous ne pouvons être qu'à un seul endroit à la fois, a déclaré Kirk Daly.

Le Conseil canadien du commerce de détail s'attend à ce que la tendance soit durable, encouragée par les faibles taux d'intérêt et les Canadiens travaillant à domicile pour le reste de l'année, voire à plus long terme.

Moins de permis de construire à Toronto

Un domaine ne reflète toutefois pas la tendance : celui des permis de construire.

La Ville de Toronto rapporte que les demandes de rénovations et d’expansions résidentielles du 17 mars au 27 août sont en baisse cette année comparativement à la même période l'an dernier, 3080 contre 3664.

La Ville précise cependant que tous les projets de rénovation résidentielle ne nécessitent pas un permis de construire.

Avec les informations de CBC News

COVID-19 : le nombre de cas en temps réel
Coronavirus
L’administration Trump a un œil sur le homard canadien
Industrie des pêches
Jason Kenney veut ériger la statue de John A. Macdonald déboulonnée à Montréal en Alberta
Politique provinciale
Une dizaine de cas de COVID au bar Kirouac dans Saint-Sauveur
Santé publique
120 nouveaux cas de COVID-19 au Québec
Santé publique

Let's block ads! (Why?)