Le patron de TikTok, l’Américain Kevin Mayer, quitte ses fonctions

Un homme fait une présentation sur scène.

Avant de devenir président et chef de la direction de TikTok, Kevin Mayer était patron de la diffusion en continu chez Disney.

Photo : Getty Images / Jesse Grant

Radio-Canada

Le président et chef de la direction de TikTok, Kevin Mayer, quitte la plateforme de partage de vidéos au moment où l’administration de Donald Trump veut forcer son propriétaire, le conglomérat chinois ByteDance, à vendre ses activités américaines.

L’Américain Mayer était en poste depuis moins de trois mois. Il était entré en fonction le 1er juin après avoir été responsable des plateformes de diffusion de Disney (Disney+, Hulu et ESPN+).

Mayer était également chef de l’exploitation de ByteDance, le propriétaire de TikTok.

Au cours des dernières semaines, alors que l’environnement politique a fortement changé, j’ai fait une réflexion importante sur les changements structurels à apporter à l’entreprise et ce que cela signifie pour le rôle global pour lequel je me suis engagé, a écrit Kevin Mayer dans une note interne consultée par Reuters.

La nouvelle avait d'abord été rapportée par le Financial Times.

Dans ce contexte, et alors que nous nous attendons à trouver des solutions très bientôt [concernant l’avenir de l’entreprise], c’est avec le cœur lourd que j’ai voulu vous faire savoir que j’ai décidé de quitter l’entreprise, a ajouté Kevin Mayer.

TikTok a confirmé par courriel le départ de son patron et a ajouté que la dynamique politique des derniers mois avait passablement changé l’étendue du rôle de l’Américain.

Dans une autre lettre, le fondateur et PDG de ByteDance, Zhang Yiming, a écrit que la société s’empressait de trouver des solutions auxquels nous sommes confrontés dans le monde, en particulier aux États-Unis et en Inde.

La directrice générale de TikTok aux États-Unis, Vanessa Pappas, remplacera Kevin Mayer sur une base intérimaire.

TikTok ciblée par l'administration Trump

L’administration du président Donald Trump accuse la plateforme d’espionnage. Le président soutient depuis des mois que TikTok siphonne les données des internautes américains au profit de Pékin.

Au cours des dernières semaines, il a signé deux décrets touchant directement l’entreprise. Dans un premier temps, il veut lui interdire d’effectuer toute transaction avec un partenaire américain.

Et le 14 août, il a signé un autre décret pour forcer ByteDance à vendre les activités américaines de TikTok d’ici 90 jours.

À la mi-mai, dans une entrevue accordée au New York Times, Kevin Mayer expliquait qu’il était très heureux chez Disney, mais qu’il ne pouvait pas passer à côté de l'occasion de devenir le grand patron de TikTok.

TikTok conteste en cour fédérale des États-Unis le décret du président Donald Trump, arguant que celui-ci est inconstitutionnel.

TikTok a construit son succès sur des outils de création et de partage de vidéos courtes, décalées, jouant sur la musique et l'humour, et diffusées par des algorithmes en fonction des goûts de chacun et non des contacts.

La plateforme de divertissement compte près d’un milliard d'utilisateurs dans le monde. Sa popularité s'est encore renforcée dernièrement grâce aux mois de pandémie.

Avec les informations de Reuters, et New York Times
Amende salée pour un influenceur antimasque
Procès et poursuites
COVID-19 : le nombre de cas en temps réel
Coronavirus
Préposés aux bénéficiaires : 20,55 $ plutôt que 26 $ de l’heure en Estrie
Coronavirus
Le patron de TikTok, l’Américain Kevin Mayer, quitte ses fonctions
Réseaux sociaux
Pence vante le rempart Trump face à la « gauche radicale »
Politique américaine

Let's block ads! (Why?)