Le commerce, l'Ifo et les espoirs de vaccin portent les actions

© Reuters. LES BOURSES EUROPÉENNES EN HAUSSE À MI-SÉANCE © Reuters. LES BOURSES EUROPÉENNES EN HAUSSE À MI-SÉANCE

par Laetitia Volga

PARIS (Reuters) - Wall Street devrait ouvrir en hausse et les Bourses européennes continuent de monter mardi à mi-séance, des signaux positifs venus des négociations commerciales entre les Etats-Unis et la Chine, l'amélioration du climat des affaires en Allemagne et l'optimisme sur le développement d'un vaccin du COVID-19 favorisant les actifs risqués. Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en hausse de 0,4% à 0,6% pour le et le S&P-500 mais proche de l'équilibre pour le .

À Paris, le gagne 0,87% à 5.051,58 points vers 11h12 GMT. À Francfort, le prend 0,78% et à Londres, le s'octroie 0,2%.

L'indice paneuropéen avance de 0,58%, l' de la zone euro de 0,81% et le de 0,66%.

Le sentiment général favorable aux actifs risqués, actions en tête, s'appuie en premier lieu sur les progrès constatés par les négociateurs américains et chinois sur la résolution de questions en lien avec l'accord commercial de "phase un" conclu en janvier dernier. La tendance est toujours alimentée par les espoirs d'un vaccin contre le nouveau coronavirus après le feu vert de la Food and Drug Administration (FDA) américaine à un traitement du COVID-19 à base de plasma sanguin et l'article du Financial Times selon lequel l'administration Trump envisage une procédure accélérée pour le candidat vaccin mis au point par AstraZeneca (LON:) et l'Université d'Oxford.

Le dossier de demande d'autorisation du candidat vaccin pourrait être soumis aux autorités sanitaires dès cette année si les chercheurs arrivent à collecter suffisamment de données, a déclaré le directeur du centre de recherches sur les vaccins Oxford Vaccine Group.

Par ailleurs, AstraZeneca a annoncé avoir lancé des essais sur une combinaison d'anticorps pour la prévention et le traitement du COVID-19.

Dans l'actualité macroéconomique, le climat des affaires en Allemagne s'est amélioré plus que prévu en août, l'indice Ifo remontant à 92,6 contre 90,4 en juillet et 92,2 attendu par le consensus.

L'économie allemande a subi au deuxième trimestre une contraction sans précédent, à 9,7%, un chiffre néanmoins un peu moins important qu'en première estimation (-10,1%).

LES VALEURS À SUIVRE À WALL STREET

Dans les échanges en avant-Bourse à Wall Street, Salesforce.com, Amgen et Honeywell (NYSE:) gagnent de 3,6% à 4% après l'annonce de leur entrée dans l'indice Dow Jones à partir du 31 août. Ils remplaceront Exxon Mobil (NYSE:), Pfizer (NYSE:) et Raytheon Technologies, qui cèdent entre 1,5% et 2,4%.

VALEURS EN EUROPE

Tous les indices sectoriels montent en Europe avec une progression particulièrement nette pour le compartiment des transports et des loisirs (+2,36%), en première ligne dans la crise du coronavirus.

EasyJet (LON:), Accor (PA:) et IAG (LON:) campent parmi les plus fortes hausses du Stoxx 600 avec des gains compris entre 3,05% et 4,36%.

Le groupe britannique de technologie Aveva Group, filiale du français Schneider Electric (PA:) (+1,62%), grimpe de 5,38% après avoir annoncé un accord pour le rachat d'OSIsoft, fabricant non coté de logiciels industriels, pour une valeur d'entreprise de 5 milliards de dollars (4,23 milliards d'euros).

En baisse, EssilorLuxottica perd 0,6% après le refus par la justice néerlandaise de lui accorder le droit d'obtenir de GrandVision, qu'il prévoit de racheter, des informations supplémentaires sur sa gestion de la crise du coronavirus.

TAUX

Sur le marché obligataire, la remontée des rendements des emprunts d'Etat de la zone euro s'est amplifiée grâce à la progression pour le quatrième mois consécutif de l'indice Ifo: celui du Bund allemand à dix ans a atteint un plus haut d'une semaine à -0,433%.

Le dix ans américain évolue également un pic d'une semaine à plus de 0,69% (+4,5 points de base).

CHANGES

Du côté des devises, le dollar recule encore face à un panier de devises de référence dont l'euro, qui remonte à 1,182 dollar (+0,29%).

PÉTROLE

Les prix du pétrole sont en hausse prudente, les acteurs du marché anticipant une baisse de la production dans le Golfe du Mexique alors que la tempête tropicale Laura est en passe de devenir un ouragan majeur.

Le gagne 0,69% à 45,44 dollars le baril et le (West Texas Intermediate, WTI) 0,19% à 42,7 dollars.

(édité par Patrick Vignal)

Let's block ads! (Why?)