La pluie a sauvé les producteurs de foin de la grande région de Québec

Un tracteur dans un champ de foin.

Une aide de 21 millions de dollars a été accordée aux producteurs de foin en raison de la sécheresse.

Photo : Radio-Canada / Félix Morrissette Beaulieu

Les producteurs de foin du Québec ont reçu une aide d’urgence de 21,3 millions de dollars de la Financière agricole du Québec pour sauver ce qui reste d’une saison jusqu’ici catastrophique en raison du manque de précipitations. Dans la Capitale-Nationale, les producteurs remercient la pluie en juillet qui est venue sauver les meubles.

Il était minuit moins une pour le producteur de foin Richard Matte, à Neuville. C'est une de mes pires années depuis que je fais du foin. Même avec mes animaux laitiers, puis même depuis que je fais du foin de commerce... On n'a jamais connu ça, affirme-t-il.

M. Matte ajoute cependant que les précipitations du mois de juillet dans la région ont permis de minimiser les pertes, et de garantir l'alimentation des bêtes.

Dominique Dumas, productrice bovine à Pont-Rouge, a elle aussi craint pour son bétail. Normalement en juin, on est dans l'abondance, on est inondé. On fait une première coupe de foins pour en garder pour l'automne et pour le printemps suivant mais cette année, on n'avait aucun surplus. On est allé acheter du foin chez notre voisin pour pouvoir compléter notre saison.

Or, ce ne sont pas tous les producteurs qui ont eu cette chance.

La pénurie de fourrage est provinciale, s’inquiète Jacynthe Gagnon, présidente de l'Union des producteurs agricoles (UPA) pour la Capitale-Nationale-Côte-Nord, lors d'une entrevue à l'émission Première heure.

C’est la troisième année qu’on subit une sécheresse, mais c’est la première fois que cette problématique est provinciale. D’une région administrative à l’autre, quand la récolte est bonne [dans une région], elle va vendre du foin à une autre région, précise-t-elle.

Des vaches mangent du foin dans une étable.

La pénurie de foin affecte plusieurs producteurs au Québec.

Photo : Radio-Canada / Marie-Christine Rioux

Une première coupe catastrophique

La première coupe a été catastrophique pour l’ensemble de l’industrie québécoise.

La première coupe compte pour 50 % de l’année. C’est la plus importante. Quand on subit une sécheresse dans la première coupe, ça l’affecte toute ta production du reste de l’année. La deuxième coupe compte pour 30 % du besoin alimentaire [des animaux], explique Mme Gagnon.

C’est un problème majeur au niveau de l’alimentation des animaux, s’inquiète-t-elle. C’est d’ailleurs la raison qui fait en sorte qu’on a fait des démarches auprès de la Financière agricole afin de changer la destination de certaines céréales pour les transformer en fourrage [destiné aux animaux].

Comme il y a un besoin alimentaire à combler, il faut trouver une alternative pour nourrir nos animaux. Cette souplesse-là a été accordée par la Financière agricole.

Jacynthe Gagnon, présidente de l'UPA pour la Capitale-Nationale-Côte-Nord

Indemnisations

Les sommes d’indemnisations qui proviennent du programme d’assurance de la Financière agricole contribueront à maintenir à flot certains producteurs de foin qui en ont bien besoin, selon Mme Gagnon.

Le producteur assume tout de même 15 % de pertes nettes. Sur 3 ans, ça fait 45 %. Ça, c’est des sous qui ne rentrent pas dans ses coffres. Une assurance évite la faillite, mais elle n’assure pas un revenu net aux producteurs, assure-t-elle.

Un ballot de foin dans un champ.

De nombreux champs sont touchés par la sécheresse cette saison.

Photo : Radio-Canada / Gabrielle Morissette

Vu sa rareté, le prix de la balle de foin a pratiquement doublé au Québec cette année. Elle se vend actuellement entre 80 et 120 $ d'après l’Union des producteurs agricoles du Québec.

Avec la collaboration de Félix Morrissette Beaulieu

Une fillette piquée par une galère portugaise en Nouvelle-Écosse
COVID-19 : le nombre de cas en temps réel
Coronavirus
Climat toxique à Rideau Hall : de l’aide psychologique pour les employés
Politique fédérale
L'obligation du port du masque respecte la Charte, estime la CDPDJ
Santé publique
Kamala Harris prête à travailler pour l'ensemble des Américains
Politique américaine

Let's block ads! (Why?)