La France adresse au Liban une feuille de route des réformes

© Reuters. LA FRANCE ADRESSE AU LIBAN UNE FEUILLE DE ROUTE DES RÉFORMES © Reuters. LA FRANCE ADRESSE AU LIBAN UNE FEUILLE DE ROUTE DES RÉFORMES

par Laila Bassam

BEYROUTH (Reuters) - Le président français, Emmanuel Macron, a adressé aux responsables politiques libanais une liste des réformes politiques et économiques nécessaires selon lui pour débloquer l'aide internationale et sortir le pays des multiples crises dans lesquelles il se débat.

Ce document de deux pages, transmis par l'ambassadeur de France à Beyrouth et que Reuters a pu consulter, évoque notamment un audit de la banque centrale, la nomination d'un gouvernement provisoire en mesure de mettre en oeuvre en urgence des réformes et des élections législatives anticipées dans un délai d'un an.

Le ministère français des Affaires étrangères s'est refusé à tout commentaire. L'Elysée n'a pas répondu dans l'immédiat à une demande de commentaire de Reuters.

Alors que l'Etat libanais est en défaut sur sa dette et que la livre chute depuis des mois, le gouvernement libanais actuel n'est pas parvenu à conclure un accord avec le Fonds monétaire international (FMI) malgré des mois de discussions, en raison notamment de désaccords sur les réformes et sur l'ampleur des pertes à faire assumer au secteur bancaire.

En poste depuis janvier, le gouvernement a annoncé sa démission peu après l'explosion du port de Beyrouth, le 4 août, qui a fait au moins 180 morts et 6.000 blessés et a détruit une partie de la capitale, ravivant la colère populaire contre une élite politique accusée d'être à la fois corrompue et inefficace.

"La priorité doit aller à la formation rapide d'un gouvernement pour éviter un vide du pouvoir qui laisserait le Liban s'enfoncer davantage dans la crise", estime le document rédigé à l'Elysée.

Il cite quatre domaines nécessitant des mesures d'urgence: l'aide humanitaire et la réponse à la pandémie de COVID-19; la reconstruction après la catastrophe du 4 août; les réformes politiques et économiques et enfin des élections législatives anticipées.

Paris plaide aussi pour un déblocage des discussions avec le FMI, pour le placement des aides financières promises à Beyrouth après le 4 août sous la supervision des Nations unies et pour une enquête impartiale sur la cause de l'explosion du port.

Emmanuel Macron, qui s'est rendu à Beyrouth deux jours après la catastrophe, doit y retourner le 1er septembre.

Le document transmis aux responsables politiques libanais souligne aussi la nécessité d'un audit rapide et exhaustif des finances de l'Etat libanais et celle d'une réorganisation du secteur de l'électricité, à la fois très coûteux et incapable d'assurer un approvisionnement fiable du pays.

Le Parlement devrait adopter pendant la période de transition les lois nécessaires à la mise en application des réformes, poursuit-il.

Le document propose aussi que la France joue un rôle majeur dans la reconstruction du port de Beyrouth comme dans l'amélioration du système de santé, qu'elle envoie des experts du Trésor et de la Banque de France pour mener l'audit des finances publiques et qu'elle contribue à l'organisation des élections anticipées au côté de l'Union européenne.

(Version française Marc Angrand)

Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.

Let's block ads! (Why?)