Google achète une participation dans ADT pour 450 millions $ US

Sundar Picha, le PDG de Google.

Sundar Picha, le PDG de Google lors de son audition, le 29 juillet, par la commission judiciaire de la Chambre des représentants à Washington, qui enquête depuis un an sur de possibles abus de position dominante.

Photo : Reuters

Associated Press

Google allongera 450 millions de dollars américains pour obtenir une participation de près de 7 % dans le spécialiste des systèmes de sécurité pour les maisons et les entreprises ADT, une transaction qui ouvrira de nouvelles portes pour l'une des plus puissantes sociétés internet du monde.

Dans le cadre du partenariat annoncé lundi, ADT utilisera les caméras connectées à Internet Nest de Google, ainsi qu'un autre appareil nommé le Nest Home Hub, qui comprend des caméras connectées intégrées aux systèmes de sécurité des clients.

Tant les caméras Nest que le Home Hub peuvent être utilisés par l'entremise de l'assistance vocale numérique de Google, qui fait concurrence aux assistants Alexa d'Amazon et Siri d'Apple dans ce secteur clé de l'intelligence artificielle.

L'alliance pourrait devenir un tremplin pour la nouvelle gamme de produits de gestion domestique que Google développe depuis qu'elle a acheté Nest en 2014 pour 3,2 milliards de dollars américains. Cette dernière société avait été mise sur pied par Tony Fadell, qui avait joué un rôle dans la création de l’iPhone lorsqu'il travaillait chez Apple.

ADT, dont les racines remontent à 1874, lors de sa création sous le nom d'American District Telegraph, compte environ 6,5 millions de clients.

Nest se concentrait initialement sur les thermostats contrôlés par internet, mais s'est intéressée ces dernières années aux systèmes de caméras de sécurité pour la maison. Cette situation a soulevé certaines inquiétudes récurrentes au chapitre de la protection de la vie privée, puisque Google fait la plus grande partie de son argent en recueillant de l'information sur les intérêts des consommateurs, grâce à son moteur de recherche, puis en vendant des publicités à partir de cette information.

Google a souvent promis d'exploiter ses appareils Nest séparément de ses activités publicitaires et ses autres services.

Vers une poursuite antitrust contre Google?

Le chef de la direction de Google, Sundar Pichai, a été questionné la semaine dernière, lors d'une audience au Congrès, sur la façon dont son entreprise et trois autres géants technologiques - Apple, Amazon et Facebook - abuseraient de la position dominante de leurs services et produits pour étouffer la concurrence.

Cet examen s'est rendu jusqu'au département de la Justice, qui réalise une enquête depuis environ un an sur les pratiques d'affaires de Google, ce qui pourrait culminer dans le dépôt d'une poursuite antitrust d'ici la fin de l'année.

Cette surveillance accrue complique la vie de Google dans la réalisation de grandes acquisitions en ce moment, un facteur qui pourrait expliquer pourquoi elle a choisi de s'emparer d'une participation minoritaire sans droit de vote dans ADT. Malgré tout, Google deviendra le plus gros actionnaire de la société de Boca Raton, en Floride, d'après des données compilées par FactSet.

La portée de l'enquête du procureur de Manhattan sur Trump semble s'étendre à la fraude
Politique américaine
COVID-19 : le nombre de cas en temps réel
Coronavirus
La tempête tropicale Isaias se dirige vers le Québec
Conditions météorologiques
« La question du masque au secondaire va être réévaluée », dit Arruda
Santé publique
Des étudiants paient des loyers d'appartements inoccupés
Coronavirus

Let's block ads! (Why?)