EUR/USD : Le dollar marque des points

Points clés de l’article :

  • L’économie américaine se reprend plus vite
  • Des signes de reprise du dollar

L’économie américaine se reprend plus vite

L'indice dollar a clôturé en hausse vendredi sur la base de données économiques américaines solides combinées à une baisse de l'euro en raison de rapports PMI décevants dans la zone euro.

Le PMI manufacturier de la zone euro a baissé de -0,1 à 51,7, ce qui était plus faible que les attentes d'une augmentation de +0,9 à 52,7. Dans le même temps, l'indice PMI des services de la zone euro a chuté de -4,6 à 50,1, ce qui était beaucoup plus faible que les anticipations de -0,2 à 54,5.

Pendant ce temps, les indicateurs économiques américains de vendredi ont surpris positivement et ont apporté un soutien au dollar. Le PMI manufacturier américain Markit d'août a augmenté de +2,7 points à 53,6, ce qui était plus fort que les attentes de +1,1 point à 52,0 et fait suite à la hausse de +1,1 point de juillet à 50,9. L'indice Markit préliminaire d'août de l'indice PMI américain des services a augmenté de +4,8 points à 54,8, ce qui était plus fort que les attentes de +1,0 point à 51,0 ajoutant à la hausse de +2,1 points de juillet à 50,0.

L'indice Markit de l'industrie manufacturière américaine d'août (53,6) a dépassé le niveau pré-pandémique de janvier (51,9), et l'indice des services (54,8) a dépassé le niveau pré-pandémique de janvier (54,4).

Mais les bonnes publications ne se sont pas arrêtées là avec des ventes de logements existants aux États-Unis en juillet en hausse de +24,7 % à 5,86 millions d'unités, plus haut niveau depuis 13 ans beaucoup plus fort que les attentes de +14,6 % et a confirmé la hausse de +20,2 % de juin. Cette forte demande de logements s’explique par le fait que des personnes cherchent à emménager dans de plus grandes maisons pour pouvoir travailler à domicile ou qui cherchent à s'échapper des appartements/condos.

Ces indicateurs sont venus contrebalancés les raisons qui ont fait chuter le dollar ces dernières semaines : un déficit croissant, une réponse à la crise trop faible dans l’attente d’un nouveau plan de relance et des taux d’intérêts qui restent bas.

Des signes de reprise du dollar

L’euro contre dollar subit des prises de bénéfice après avoir touché un point haut à 1,1965 proche du seuil psychologique des 1,2000. La clôture mensuelle sera intéressante à surveiller lundi prochain car la paire est en passe de dépasser une oblique mensuelle baissière rejoignant les sommets de 2008 et 2014. Tant que l’on reste au-dessous la tendance long terme reste baissière.

Le RSI montre une divergence baissière qui milite pour une reprise de la baisse à court terme qui s’accélérera en cas de cassure du support à 1,1696 vers 1,1500. Un support intermédiaire composé de la moyenne mobile à 20 jours à 1,1777 permet ce matin un léger rebond.

Evolution de l’euro contre dollar en données quotidiennes :

EUR/USD : Le dollar marque des points

De la même façon l’indice USD dans une tendance baissière forte se reprend au contact d’une oblique mensuelle et affiche une divergence haussière de court terme. La moyenne mobile à 20 périodes se retourne à la hausse. En cas de dépassement des 0,9400 le dollar pourrait se reprendre vers 0,9455 et 0,9565.

Evolution de l’indice USD en données quotidiennes :

EUR/USD : Le dollar marque des points

Twitter @CDamestoy

POURSUIVRE VOTRE LECTURE

Let's block ads! (Why?)