EUR/GBP : Rebond de l’euro après le nouvel échec des négociations commerciales post-Brexit

Points-clés de l’article sur l’EUR/GBP :

  • L’euro « sauvé » par le nouvel échec des négociations commerciales post-Brexit
  • L’EUR/GBP tente de rebondir depuis son plus bas de juillet

L’euro « sauvé » par le nouvel échec des négociations commerciales post-Brexit

Les négociations commerciales post-Brexit ont encore une fois abouti sans avancée majeure, faisant ainsi pression sur la livre sterling malgré la publication de chiffres solides. En effet, les statistiques macroéconomiques britanniques sont ressorties en nette hausse et bien au-delà des attentes alors que celles européennes ont à l’inverse déçu.

Au Royaume-Uni, les ventes au détail ont progressé de 3,6% sur un mois en juillet et de 1,4% sur un an effaçant ainsi toute sa chute du début de la crise. Quant aux PMI, ils sont comme prévu ressortis en hausse, mais davantage que les attentes. Le PMI manufacturier est ressorti à 55,3 contre 53,3 en juillet et le PMI des services à 60,1 contre 56,5. En parallèle, ceux de la zone euro ont reculé. Le PMI manufacturier a reculé à 51,7 contre 51,8 en juillet et le PMI des services est tombé à 50,1 contre 54,7.

Malgré des statistiques en faveur de la livre sterling, l’euro tente de se ressaisir à l’issue du septième « round » de négociations qui se termine comme il a commencé, c’est-à-dire sans avancée. Les désaccords persistent sur les aides d'État et les quotas de pêche post-Brexit.

L’EUR/GBP tente de rebondir depuis son plus bas de juillet

Graphique 4 heures du cours de l’EUR/GBP réalisé sur TradingView :

EUR/GBP : Rebond de l’euro après le nouvel échec des négociations commerciales post-Brexit

Sur le plan de l’analyse technique, l’EUR/GBP a enfoncé le pivot à 0,90£ hier et a même flirté avec son plus bas de juillet ce matin à la suite du contraste entre les chiffres britanniques (bons) et européens (décevants).

Toutefois, l’EUR/GBP tente de se ressaisir. Le corps du dernier chandelier 4 heures redevient positif et la mèche baissière est très importante. Une clôture en l’état actuel indiquerait que les acheteurs ont repris la main (le chandelier formerait un « marteau » dans la terminologie des chandeliers japonais).

Les perspectives deviendraient alors haussières. La première résistance à surveiller serait le pivot à 0,90£, puis éventuellement le plus haut du mois d’août à 0,9070£.

Dans le cas d’un repli sous le plus bas de juillet à 0,8936£, les perspectives deviendraient baissières jusqu’au plus bas de juin à 0,8860£.

Les prochains catalyseurs pour la paire EUR/GBP seront les publications de l’indice IFO allemand ainsi que l’estimation définitive du PIB allemand mardi prochain.

Découvrez nos prévisions de long terme des autres marchés dans nos guides prévisionnels.

POURSUIVRE VOTRE LECTURE

Let's block ads! (Why?)