EUR/CHF : l’euro profite du recul du franc suisse à la suite des PMI

Points-clés de l’article sur l’EUR/CHF :

  • Les PMI montrent une reprise plus lente en Suisse
  • L’EUR/CHF teste son oblique baissière de long terme

Les PMI montrent une reprise plus lente en Suisse

Le cours de l’EUR/CHF (euro/franc suisse) est en hausse ce lundi après la publication de décevants chiffres macroéconomiques en Suisse. L’indice des prix à la consommation (IPC) est ressorti en baisse de 0,2% sur un mois en juin pour s’établir en baisse de 0,9% sur un an. C’est mieux que les attentes du consensus qui tablaient sur une baisse de 0,4% en juin, mais c’est le sixième mois consécutif de déflation ce qui pourrait pousser la banque nationale suisse (BNS) à stimuler davantage l’économie.

En plus de la baisse générale des prix, le franc suisse est sous pression à cause d’une hausse du PMI manufacturier moins prononcée qu’attendu. Le PMI manufacturier suisse est ressorti à 49,2 contre 41,9 en juin alors que le consensus tablait sur 51,0. C’est encore plus décevant lorsque l’on compare le PMI suisse aux autres pays européens. Non seulement le PMI manufacturier suisse est inférieur à ceux de la zone euro et britannique, mais son gain sur les trois derniers mois est aussi moitié moins important.

Cette hausse moins importante suggère une reprise économique plus lente en Suisse que dans le reste de l’Europe.

EUR/CHF : l’euro profite du recul du franc suisse à la suite des PMI

Un autre point pénalisant le franc suisse est le regain de stabilité au sein de l’UE qui plaît aux investisseurs. En effet, le fonds de relance européen est un pas en avant historique vers une plus grande mutualisation de la dette en Europe, un facteur qui aide à réduire la perception du risque autour de l’euro.

L’EUR/CHF teste son oblique baissière de long terme

Graphique journalier de l’EUR/CHF réalisé sur TradingView :

EUR/CHF : l’euro profite du recul du franc suisse à la suite des PMI

Sur le plan de l’analyse technique, l’EUR/CHF présente des perspectives haussières depuis qu’il est sorti par le haut d’un biseau fin mai. Les sommets et les creux sont depuis de plus en plus élevés et la moyenne mobile à 20 jours évolue au-dessus de la moyenne mobile à 200 jours.

A court terme, les perspectives haussières dépendent de l’oblique ascendant qui vient chercher les creux de mai et de juillet. Un repli sous cette oblique viendrait remettre en question le récent rebond.

Sur le long terme, les perspectives haussières dépendent essentiellement de l’oblique baissière qui fait pression sur le taux de change depuis 2 ans (en rouge dans le graphique). Un franchissement de cette oblique sur l’unité de temps hebdomadaire serait un important signal en faveur d’un retournement haussier.

La prochaine résistance majeure à surveiller serait le seuil psychologique à 1,20, puis celui à 1,25 qui correspondait en 2018 à la ligne de cou de la figure de retournement en tête et épaules.

Découvrez nos prévisions de long terme des autres marchés dans nos guides prévisionnels.

Graphique hebdomadaire de l’EUR/CHF réalisé sur TradingView :

Prévisions euro franc suisse

POURSUIVRE VOTRE LECTURE

Let's block ads! (Why?)