EUR/CHF : L’euro-franc consolide malgré le regain d’optimisme en Europe

Points-clés de l’article sur l’EUR/CHF :

  • L’euro se renforce grâce au plan de relance et la dépréciation du dollar
  • Le franc suisse reste résiliant grâce à ses exportations
  • L’EUR/CHF dans un triangle symétrique

L’euro se renforce grâce au plan de relance et la dépréciation du dollar

Le regain d’optimisme sur l’Europe et en particulier la zone euro a été important ces derniers mois grâce au plan de relance européen qui marque un pas de plus vers une harmonisation de la dette. Cet appétit pour la monnaie unique a permis à l’EUR/USD de s’envoler et de gagner plus de 1000 pips en moins de trois mois.

Toutefois, une partie non-négligeable de la hausse de l’EUR/USD est le fruit d’une dépréciation du dollar en raison de la mauvaise gestion de la crise sanitaire outre-Atlantique et de la politique monétaire extrêmement accommodante de la Fed. La réserve fédérale est la banque centrale qui a injecté le plus de liquidités depuis le début de la crise, tant en pourcentage de son PIB, qu’en valeur absolue.

Son bilan est passé de moins de 4 000 milliards de dollars fin 2019 à plus de 7 000 milliards en juillet, soit presque le double en à peine 6 mois ! Celle de la BCE est également à 7 000 milliards, mais son augmentation est plus faible (+40%).

EUR/CHF : L’euro-franc consolide malgré le regain d’optimisme en Europe

Le franc suisse reste résiliant grâce à ses exportations

Afin d’effacer la dépréciation du dollar, le taux de change EUR/CHF s’avère être un meilleur baromètre pour mesurer l’appétit pour la monnaie unique. L’EUR/CHF est également en hausse ces derniers mois, mais sa tendance haussière est beaucoup plus hésitante. Par ailleurs, l’EUR/CHF évolue toujours en dessous de la ligne oblique baissière qui fait pression sur le taux de change depuis 2018.

Cette résilience du franc face à l’euro s’explique par l’intérêt des investisseurs pour la monnaie helvétique. En plus d’être une devise refuge grâce à sa stabilité politique irréprochable, son économie développée et son endettement faible (41% de son PIB en 2019), le franc suisse profite également de l’appétit pour le risque lorsque les perspectives économiques européennes s’éclaircissent.

En effet, la Suisse est également un pays net exportateur, ce qui indique qu’elle réalise une partie de sa croissance grâce à ses exportations vers l’étranger dont les pays de l’UE, ses principaux partenaires économiques. Lorsque l’UE va mieux, cela sous-entend que les exportations suisses vont augmenter.

Evolution de la balance commerciale suisse :

EUR/CHF : L’euro-franc consolide malgré le regain d’optimisme en Europe

L’EUR/CHF dans un triangle symétrique

C’est cette résilience du franc suisse qui justifie la tendance haussière plus hésitante de l’EUR/CHF comparé à celle de l’EUR/USD. Cela dit, ce rebond de l’EUR/CHF est suffisant pour remettre en cause sa tendance baissière de fond, puisqu’il forme désormais un triangle symétrique.

Les perspectives de moyen/long terme dépendront de la sortie de l’EUR/CHF de ce triangle. Une sortie par le bas serait un signal en faveur d’une reprise de la tendance baissière de fond (le rebond de mai aura donc été un faux espoir). A l’inverse, une sortie par le haut serait un important signal en faveur d’un retournement haussier de long terme.

Découvrez nos prévisions de long terme des autres marchés dans nos guides prévisionnels.

Graphique journalier de l’EUR/CHF réalisé sur TradingView :

EUR/CHF : L’euro-franc consolide malgré le regain d’optimisme en Europe

POURSUIVRE VOTRE LECTURE

Let's block ads! (Why?)