Deutsche Telekom: Des résultats dopés par la fusion avec Sprint

© Reuters. DEUTSCHE TELEKOM: DES RÉSULTATS DOPÉS PAR LA FUSION AVEC SPRINT © Reuters. DEUTSCHE TELEKOM: DES RÉSULTATS DOPÉS PAR LA FUSION AVEC SPRINT

BERLIN (Reuters) - Deutsche Telekom (DE:) a fait état jeudi d’une hausse de son chiffre d'affaires et de ses bénéfices au deuxième trimestre à la suite du rachat de Sprint par sa filiale T-Mobile US (NASDAQ:) pour 23 milliards de dollars (19,5 millions d’euros), alors que ses performances sous-jacentes ont dépassé les attentes du marché.

Le groupe de télécommunications a publié de nouvelles prévisions pour son principal bénéfice, qui devrait atteindre 34 milliards d'euros cette année, un chiffre supérieur aux attentes du marché, mais a averti que le coût de l'intégration de Sprint aurait un impact sur le cash-flow du groupe.

Le rapprochement avec Sprint, qui a été finalisé le 1er avril, a fait pencher le centre de gravité du groupe vers les États-Unis où T-Mobile génère désormais plus des trois cinquièmes des revenus du groupe et rivalise avec AT&T (NYSE:) pour occuper la place de deuxième opérateur télécoms aux États-Unis.

"La fusion aux États-Unis est une étape historique pour le groupe", a déclaré le PDG Tim Hoettges, qualifiant les chiffres de "formidables" tout en soulignant les bonnes performances de Deutsche Telekom sur le marché allemand et européen.

Le chiffre d'affaires du groupe a augmenté de 37,5% à 27 milliards d'euros au deuxième trimestre, mais après avoir éliminé l'impact de la fusion aux États-Unis et les effets des taux de change, il a diminué de 0,6 %. Les analystes tablaient sur 25,6 milliards, selon un consensus fourni par l'entreprise.

Le bénéfice ajusté avant intérêts, impôts et amortissements et après locations (Ebitdaal), a augmenté de 56,4% à 9,8 milliards d'euros. Sur une base organique, il a augmenté de 8,4%, dépassant ainsi également les prévisions.

Deutsche Telekom a relevé sa prévision d'Ebitdaal 2020 à 34 milliards d'euros (contre 25,5 milliards auparavant), un chiffre supérieur d'environ un milliard au consensus.

L'opérateur télécoms a cependant abaissé sa prévision d’un cash-flow libre après location à au moins 5,5 milliards d'euros, et non plus à 8 milliards d’euros comme annoncé au premier trimestre, pour tenir compte des coûts d'intégration de la fusion américaine.

(Douglas Busvine; version française Laura Marchioro)

Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.

Let's block ads! (Why?)