Bouygues livre une perte opérationnelle courante plus faible que prévu au 1er semestre

© Reuters.  © Reuters.

PARIS (Reuters) - Le groupe industriel diversifié Bouygues (PA:) a fait état jeudi d'une perte opérationnelle courante moins élevée qu'attendu au premier semestre, au cours duquel la crise sanitaire liée au nouveau coronavirus a lourdement pénalisé ses ventes.

La perte opérationnelle courante du groupe s'est établie à 132 millions d'euros au premier semestre, en recul de 585 millions d'euros par rapport aux six premiers mois de 2019, un écart "totalement lié à l'impact de la COVID-19 estimé à -650 millions d'euros sur le premier semestre", est-il précisé dans un communiqué.

Cette perte s'avère bien inférieure à la prévision médiane de 336 millions d'euros livrée par neuf analystes et compilée par Bouygues.

Le groupe, qui avait renoncé à ses objectifs financiers pour 2020 en avril, n'a pas livré de nouvelles prévisions. Il a cependant précisé qu'il renouerait avec une "rentabilité significative" au second semestre, tout en restant sous les niveaux constatés un an plus tôt.

(Mathieu Rosemain, version française Myriam Rivet, édité par Jean-Philippe Lefief)

Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.

Let's block ads! (Why?)