Bombardier mettra à pied 200 employés à Thunder Bay

Enseigne de Bombardier sur un immeuble.

Plus de 400 employés de l'usine de Thunder Bay ont été mis à pied lors d'une première vague de perte d'emplois entre novembre 2019 et janvier 2020.

Photo : CBC

Quelque 200 travailleurs de l'usine de Bombardier à Thunder Bay seront mis à pied cet automne et en février. Le chef de l’exploitation de la division Transports pour la région Amériques, David Van der Wee, en a fait l'annonce mercredi avant-midi. La direction justifie sa décision par la quantité insuffisante de travail.

Une première vague de licenciements affectera 125 travailleurs en octobre alors qu'au moins 75 autres se retrouveront sans emploi en février.

Cette annonce survient malgré la confirmation le mois dernier d’un petit contrat pour la construction de 11 voitures de trains de banlieue pour le North County Transit District, en Californie.

L’usine avait aussi obtenu un contrat avec deux autres agences de transport de la côte ouest des États-Unis, en mai.

La fabrication de respirateurs, en partenariat avec une entreprise du sud de la province, est presque terminée.

Le président du syndicat des employés de l’usine, Dominic Pasqualino, n’est pas surpris par l’annonce, et répète que l’entreprise a besoin d’un gros contrat, pour des wagons de métro par exemple, pour fonctionner à son plein potentiel.

Un homme en veston noir et chemise rouge

Dominic Pasqualino est président de la section locale 1075 d'Unifor, qui représente les travailleurs de l'usine de Bombardier de Thunder Bay.

Photo : CBC/Nicole Ireland

Il admet que l’incertitude causée par la crise sanitaire peut ralentir les projets d’investissement dans les transports en commun.

Il affirme toutefois que plus de trains et autres véhicules de transports en commun sont nécessaires pour favoriser la distanciation physique et que cela fait partie, selon lui, de la solution à la fois pour lutter contre la propagation de la COVID-19, et pour relancer les activités de l’usine.

Plus de détails à venir

COVID-19 : le nombre de cas en temps réel
Coronavirus
Rentrée scolaire : « Le besoin est réel et criant », justifie Justin Trudeau
Politique fédérale
Le Canada critiqué pour avoir refusé l’entrée au pays à un journaliste danois
Industrie pétrolière
Deux personnes tuées à Kenosha lors d'une manifestation pour Jacob Blake
Forces de l'ordre
Cette vidéo contient plusieurs inexactitudes sur les masques et sur les vaccins
Fausses nouvelles

Let's block ads! (Why?)